Club XXIe Siècle

Summer Camp Stand Up HEC : Virginie Sassoon lance le programme !

Publié le 22 août 2017

Capture d’écran 2017-08-22 à 10.19.01

 

Le lundi 17 juillet dernier, Virginie Sassoon, Vice-Présidente du Club XXIe siècle a pris la direction de Jouy en Josas pour le lancement du Summer Camp HEC (la 2ème session) en tant que marraine de la promotion Stand up (qui compte plus de 100 entrepreneuses). Cette intervention portait sur l’importance pour le Club XXIe siècle de soutenir l’entrepreunariat féminin, avec un développement sur les principaux points de blocages et leviers d’action.

La vision portée par le Club XXIe siècle est celle de l’audace et du possible. Raison pour laquelle, le Club est aux côtés de toutes celles et ceux qui se battent pour réussir, celles et ceux qui croient en leur talent, celles et ceux qui n’ont pas peur d’espérer. Dans le cadre de son partenariat avec la première business school de France, le Club s’est engagé à mobiliser et animer un réseau de bénévoles pour accompagner les femmes entrepreneuses dans leurs parcours.

Le sens de cet engagement pour l’entreprenariat féminin est motivé pour 5 raisons principales :

  • Combattre le double plafond de verre
     Les femmes sont victimes du plafond de verre, à une certain niveau d’évolution, leurs carrières sont bloquées. Celles issues de la diversité et des quartiers populaires subissent des discriminations spécifiques. (dernière étude INED). Pour elles, ce plafond de verre se transforme en plafond de « béton ». Il faut donc redoubler d’efforts, d’ingéniosité, de créativité, et apporter des réponses spécifiques et adaptées.
  • Lutter contre l’autocensure au féminin
    « Avant de briguer un poste à responsabilité, les femmes attendent d’avoir 80% des compétences requises, les hommes se satisfont de 20% seulement ». La deuxième grande raison de notre engagement, c’est que nous savons, qu’au delà des discriminations réelles, la plupart des femmes s’autocensurent dans leur ambition. Dans ce parcours marathonien du développement d’une entreprise, le sentiment de légitimité et l’estime de soi sont mis à rude épreuve. Nous pensons qu’être accompagnée par des femmes qui ont vécu des expériences similaires et ont su surmonter ces difficultés peut être d’une grande efficacité.
  • Valoriser tous les talents
    Les femmes entrepreneuses sous-estiment leurs besoins, elles sont en général plus prudentes et ont un rapport moins passionné avec les chiffres que les hommes. En moyenne, les femmes entrepreneuses demandent deux fois moins d’argent que les hommes par peur d’effrayer les financeurs. Il faut oser viser loin, plus haut. Et pour cela, il faut briser les tabous autour de l’argent, ne pas avoir honte de demander, et ne jamais perdre de vue que si une banque prête de l’argent c’est qu’elle espère en gagner.
  • Transformer les contraintes en opportunités
    Ne pas avoir peur de l’échec, des refus. En France, la culture de l’échec n’existe quasiment pas, particulièrement pour les femmes, alors qu’aux US la tendance est de considérer que celui a échoué a de l’expérience. Il y a des objectifs de réussite, mais jamais un seul chemin pour y arriver, et c’est rarement le scénario qu’on a écrit à la base qui va se réaliser ! Il faut oser sortir de sa zone de confort pour chercher de nouveaux types de financements, savoir rebondir en permanence, affronter les difficultés pour les transformer en nouvelles opportunités. Et garder cette force de ne jamais renoncer tout en acceptant de passer à autre chose.
  • Savoir bien s’entourer
    Les réseaux professionnels de femmes sont en pleine croissance, parce qu’ils répondent aux besoins d’accompagnement, d’échange de bonnes pratiques, de stimulation, de solidarité et de sororité. Et nous avons tous besoin de modèles d’identification. C’est souvent par l’exemple que l’on peut inciter les femmes à se lancer.  Les réseaux comme celui du Club XXIe siècle ont vocation à aider ces femmes à faire des rencontres stimulantes pour augmenter leur influence, consolider leur projet, planifier et préparer les RDV déterminants.

Pour en savoir davantage sur le programme, cliquez ici.

 

Club XXIe Siècle,
Summer Camp Stand Up HEC : Virginie Sassoon lance le programme !