Club XXIe Siècle

Le billet d’humeur du XXIe Siècle : Deux héros

Publié le 26 mars 2018

Sans titre-4

Les attentats qui ont eu lieu ce week-end dans l’Aude, à Trèbes et Carcassonne, sont marquants car ils mettent fin à plusieurs mois de trêve sur le front du terrorisme islamiste en France et aussi parce que pour la seconde fois seulement, c’est la population d’une petite ville située en zone rurale qui est visée.

Cet événement nous concerne en tant que citoyens, mais aussi en tant que membres du Club XXIe Siècle, car ces actes sont une attaque directe contre la cohésion de la société pour laquelle nous nous battons. Ils contribuent à jeter l’opprobre sur nos compatriotes musulmans, et ils cherchent à créer une supposée guerre de civilisation, qui ne séduit que les extrémistes. Bref, Il faut bien entendu refuser et condamner cette violence et combattre les sources de ces dérives, de la criminalité de droit commun au terrorisme meurtrier.

Le sacrifice d’un lieutenant-colonel de gendarmerie a permis de sauver des vies et d’arrêter le coupable de quatre assassinats. Arnaud Beltrame a eu le courage de s’interposer et son sacrifice montre que les idéaux de la république sont bien vivants.

L’autre héros de la semaine est Christopher Wylie, d’une nature bien différente, ancien employé de la compagnie britannique Cambridge Analytica, qui a eu le courage de dénoncer les tentatives de manipulation électorale qui ont entaché la campagne présidentielle américaine de 2016 et peut être également le référendum sur le Brexit. Wylie a contribué par ses travaux au sein de Cambridge Analytica à une entreprise de déstabilisation politique à grande échelle : il a élaboré un système prédictif s’appuyant sur le piratage massif des données personnelles des utilisateurs de Facebook. Puis il a semble-t-il réalisé qu’il ne pouvait pas se taire compte tenu des actions de manipulation développées par ses anciens employeurs. L’onde de choc de ces révélations risque de faire vaciller le gouvernement américain et pousse à s’interroger sur la solidité de nos systèmes électoraux, susceptibles d’être détournés par des groupes minoritaires mais très décidés et organisés.

La sauvegarde de nos valeurs démocratiques repose parfois sur la détermination de quelques individus, qui prennent des risques juridiques ou physiques. Deux exemples à méditer !

,
Le billet d’humeur du XXIe Siècle : Deux héros