Revel@Her

Mentoring sur mesure pour femmes actives issues de la diversité culturelle

Pourquoi un programme pour les femmes de la diversité ? 

Des différences hommes-femmes parmi les descendants d’immigrés

Selon l’étude de l’Insee 2012, au sein de la population descendant d’immigrés, dans la tranche d’âge 30-54 ans, le taux d’activité des femmes est inférieur 9,3 points à celui des hommes, un écart plus marqué que pour la population non issue de l’immigration (7,7 points).

Les femmes originaires d’Afrique plus touchées

Cette étude montre un différentiel de 12 points entre les femmes originaires d’Afrique et celles originaires d’Europe et de 13 points par rapport aux hommes originaires d’Afrique.
Autre fait marquant, le taux d’emploi des descendantes originaires d’Afrique est de 44% contre 61% pour celles d’origine européenne (-17 points) et 62,5% pour celles non issues de l’immigration (-18,5 points).

les femmes se heurtent à « un double plafond de verre »

Les chiffres ne trompent pas ; même s’il peut sembler que les filles d’immigrés ont une image moins « négativement stéréotypée » dans l’image médiatique des banlieues par exemple, les jeunes femmes ne bénéficient pas de la même évolution professionnelle que les jeunes hommes dans la même situation. (Source : La discrimination multicritère à l’encontre des femmes immigrées ou issues de l’immigration sur le marché du travail – mars 2011).
Enfin, selon une étude de France Stratégie de 2016, quelle que soit l’origine, les hommes ont plus de chances que les femmes d’accéder aux 10 % des salaires les plus élevés. Ces dernières « restent perdantes sur de nombreux tableaux : en moyenne plus diplômées que les hommes, elles ont un taux d’activité plus faible, des salaires inférieurs à poste donné et un accès difficile aux postes les mieux rémunérés », souligne l’étude.

Les objectifs du programme 

Bien souvent, les jeunes femmes issues de la diversité ne sont pas elles-mêmes conscientes de la double discrimination qu’elles subissent et pensent souvent que leurs difficultés proviennent soit de leur origine, soit de leur sexe mais n’ont pas conscience de l’association des deux. Or, c’est justement la combinaison de ces critères de discrimination qui est le plus difficile à appréhender et à dépasser.

C’est pourquoi le Club XXIe Siècle a décidé de proposer un programme d’accompagnement inédit à l’attention des femmes de la diversité, destiné à mieux se connaître pour développer et consolider leurs compétences.

Ce programme a pour objectif de coacher et d’accompagner des jeunes femmes diplômées à haut potentiel, issues de la diversité et ayant un parcours professionnel d’au moins 5 à 8 ans, un moment clé de l’évolution au sein de l’entreprise.

Il s’agit de les aider à contourner les problématiques du plafond de verre et du plancher collant, et de les préparer à une meilleure gestion de leur évolution professionnelle, en appréhendant les codes sociaux et culturels de l’entreprise, bien souvent éloignés de leur milieu d’origine, pour leur permettre de s’affirmer davantage.

Une meilleure intégration professionnelle de ces femmes issues de la diversité, et une évolution plus juste pour elles au sein des entreprises sont de véritables enjeux de société.

Nous remercions notre partenaire : EDHEC business school et le soutien de BNP Paribas, Eversheds Sutherlands et MAC Cosmetics dans cette nouvelle édition de Revel@Her.