Club XXIe Siècle

Petit-déjeuner avec Ingrid Bianchi – La diversité multiple

Publié le 12 avril 2019

Mercredi 3 avril 2019 chez notre partenaire Eversheds Sutherland, nous recevions pour un « mercredi du Club » Ingrid Bianchi, présidente de Diversity Source Manager et administratrice du Club XXIe Siècle.

Engagée pour la diversité

Rapidement confrontée aux phénomènes de discriminations lors de ses débuts en entreprise, Ingrid Bianchi deviendra chasseuse de têtes spécialisée dans les talents issus de la diversité. La presse de l’époque, la surnommera « la chasseuse de têtes de profils atypiques ».

En 2004, elle fonde son cabinet « Diversity Source Manager », spécialisé dans le recrutement de profils issus de la diversité. Le cabinet identifie les freins au recrutement et enrichit son offre par du conseil et de la formation auprès des entreprises, accompagnant le développement du potentiel de profils de tous horizons.

Elle rejoint très rapidement le Club XXIe Siècle, avec pour objectif de contribuer à mieux intégrer la diversité dans le monde de l’entreprise et participe à la création en 2007 de l’AFMD (Association Française des Managers de la Diversité) pour renforcer le poste de responsable de la diversité au sein des entreprises et la chaire « Management, diversité et cohésion sociale » à l’université Paris Dauphine pour apporter un regard académique au sujet.

Ingrid Bianchi ne cesse de s’investir dans des projets à grande échelle. En 2012, elle participe au lancement du Forum Européen de la Diversité, qui après deux autres éditions organisées en 2012 et 2015, donnera naissance huit ans plus tard au Forum International de la Diversité.

Revel@her : un programme de mentoring pour briser le double plafond de verre

Toujours dans une démarche opérationnelle, Ingrid Bianchi lance début 2014 la 1ère édition du programme « Revel@Her » (prononcer « révélateur »). Comme souvent, l’idée lui vient d’une histoire vraie : celle d’une jeune femme issue de la diversité dont la progression se trouve freinée par son manque de connaissances des codes culturels et sociaux du milieu de l’entreprise.

Le constat est vite posé : les femmes venant de la diversité sont victimes d’un double plafond de verre. Décalage culturel, autocensure, manque de connaissances des codes du business, une posture de leadership fragile… Ces profils font face à plusieurs difficultés pour dépasser un certain cap. En réponse à cette problématique, Ingrid Bianchi propose un programme de mentoring pour accompagner ces jeunes femmes. À partir d’une relation construite entre mentors et mentees, l’objectif est d’aider les mentees à gagner en confiance tout en capitalisant sur leurs atouts pour se révéler et à adopter les codes du milieu des affaires.

Après deux éditions à succès, Ingrid décide en 2019 de renforcer le programme Revel@Her avec des ateliers de développement personnel sur une période intensive de six mois et d’en mesurer les effets sur le leadership des mentees, en partenariat avec le centre de recherche Open Leadership « Diversity & Inclusion », de l’EDHEC, dirigé par Hager Jemel.

La piste du mentoring inter-entreprises

Lors de la rencontre, les membres du Club XXIe Siècle se sont interrogés et positionnés sur la question du mentoring en entreprise. Jacques Galvani, président du Club, lance : « il faut accompagner les mentees pour les aider à appréhender les codes et en même temps accompagner l’évolution des mentalités dans les organes de pouvoir ».

« On pourrait militer pour développer un principe de mentoring inter-entreprises. » suggère quelqu’un dans la salle. Une idée soutenue par Ingrid Bianchi : « La force du Club, c’est l’engagement et la qualité de ses membres. Nous pourrions porter une action de cross reverse mentoring inter-entreprises ». Une perspective intéressante pour développer plus loin l’action du Club et permettre de dépasser les biais de représentation au sein des entreprises.

La diversité cognitive : une nouvelle approche

Ingrid Bianchi continue son raisonnement en évoquant le concept du monde VUCA (volatility, uncertainty, complexity, ambiguity), dans lequel nous sommes entrés.

Les organisations se transforment, se digitalisent et l’homme devient la clé de la réussite. Ce monde complexe a besoin des atouts de la diversité, et notamment de la diversité cognitive favorisée par l’inclusion qui permet d’enrichir les équipes. Une entreprise qui n’a pas de diversité de profils ou de talents est en danger : c’est un véritable enjeu.

Si l’on devait retenir une idée de cette matinée de discussion autour de Ingrid Bianchi ? Ce serait sûrement cette proposition de développer le programme Revel@Her pour aider à révéler les talents et les diversités cognitives dans les entreprises.

Club XXIe Siècle,
Petit-déjeuner avec Ingrid Bianchi – La diversité multiple