Club XXIe Siècle

Dîner-débat avec Sophie Bellon : Sodexo et la diversité, une success-story

Publié le 15 avril 2019

Mardi 2 avril, nous avions le plaisir de recevoir Sophie Bellon, présidente du conseil d’administration de Sodexo. Dans une salle comble, la dirigeante a accepté de présenter son parcours et d’échanger avec les membres autour de l’engagement de son groupe pour la mixité en entreprise.

En 2016, Sophie Bellon prend la suite de son père, Pierre Bellon, à la tête du groupe international aux 460 000 collaborateurs. Cette passation conclut un parcours brillant entre la France et les États-Unis, et une carrière de 22 ans au cours de laquelle Sophie Bellon démontra sa compétence dans différentes fonctions exécutives de Sodexo.

Un groupe qui n’a pas peur de s’engager

« Sodexo, c’est une histoire de croissance responsable centrée autour de la qualité de vie, ce qui était assez visionnaire à l’époque. » Lorsqu’elle présente le groupe, plus encore que ses excellents résultats financiers, ce sont ses valeurs et son engagement que Sophie Bellon met en avant.

Le premier de ses engagements, c’est bien sûr l’emploi. Sodexo recrute des personnes parfois en situation fragile et leur permet de (re)gagner, par l’emploi et la formation, une situation stable. « Souvent, nos collaborateurs n’ont pas eu la chance d’avoir une qualification, certains ne savent pas lire, pas écrire, ne parlent pas la langue… Au travers de l’emploi on leur donne accès à un logement et à une certaine stabilité… » Plus encore, la politique de mobilité interne ouvre à ses salariés de réelles perspectives de développement professionnel : 80 % des cadres et managers de Sodexo sont issus de la promotion interne. Un résultat flatteur qui récompense la démarche d’employeur responsable du groupe.

Lutte contre la faim, le gaspillage alimentaire, intégration des migrants… Au-delà de l’emploi, le groupe n’hésite pas à s’engager sur différents fronts et à fixer d’autres objectifs que la réussite économique.

« Si on s’arrête on recule » : son combat pour la mixité

Sur la diversité, le ton est donné, dès l’introduction: « Sodexo fait partie des bons élèves en matière de diversité, vous avez récemment été félicités pour cela, mais chez nous au Club, on pense que l’on peut toujours mieux faire. » Un avis partagé par Sophie Bellon qui rappellera plusieurs fois au cours de la soirée : « C’est un combat, ça ne s’arrête jamais, il faut toujours aller plus loin ».

Si Sodexo a aujourd’hui fait beaucoup pour l’égalité professionnelle, le groupe n’a pas toujours été exemplaire en la matière. Les premières expériences de Sophie Bellon au sein de l’entreprise ont forgé sa volonté d’agir pour l’égalité homme-femme à tous les niveaux de la multinationale.

La dirigeante défend une politique volontariste, structurée autour d’objectifs chiffrés. « On peut aimer ou pas les quotas, moi j’aime les résultats que les objectifs donnent. Ce qui est important, ce n’est pas l’objectif, c’est ce que l’on fait pour l’accomplir. » Racontant sa croisade contre le sexisme en entreprise, Sophie Bellon s’amuse des arguments qu’on lui opposa parfois :

« – Quand on est chef cuisinier, il faut porter des casseroles qui sont souvent lourdes, ce n’est pas un métier pour les femmes…

Ce à quoi elle répond : 

À la maison pourtant, ça ne dérange pas. »

Des réticences parfois présentes jusque dans les instances de direction du groupe, ce qui ne détournera toutefois pas Sophie Bellon de ses objectifs.

Les résultats de cette politique sont assurément positifs puisque Sodexo est aujourd’hui dans le podium des entreprises du CAC 40 les mieux placées en matière de mixité. Sophie Bellon, n’oublie pas néanmoins qu’il faut toujours « aller plus loin » et admet que le groupe a encore du travail à accomplir, notamment sur le terrain des diversités culturelles.

Club XXIe Siècle,
Dîner-débat avec Sophie Bellon : Sodexo et la diversité, une success-story